Un monde de couleurs

Marchand de couleurs, Tokyo 2010

Les couleurs sont infinies. Il y en a presque autant que d’émotions. Heureusement, la vie n’est pas un film en noir et blanc. On peut : devenir rouge de honte ou vert de peur ; voir tout en rose ; être blanc comme neige, avoir une peur bleue ou encore faire grise mine à quelqu’un avant de rire jaune ! Et puis, même certains de nos rêves sont en couleurs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s